Voici une grande question qui taraude tous les entrepreneurs alors qu’on rentre dans une période de crise sans précédent : que vas devenir mon activité ?! Vais-je pouvoir continuer à vendre en période de crise ? 

Certains entrepreneurs ne vont pas POUVOIR vendre : 

  • Parcequ’ils sont parents solo qui doivent s’occuper à plein temps de leurs enfants et sont donc forcés de mettre leur activité professionnelle sur pause (ou en mode “service minimum”). Si c’est ton cas, je compatis… patience !
  • Ou encore ceux dont l’activité est lié à un lieu, à des évènements et rencontres physiques, à la vente de produits qui ne pourraient être vendus en ligne (au moins dans des délais raisonnables). Si c’est ton cas, tu peux te référer à mon 3eme conseil en bas de cet article 

D’autres ne vont pas VOULOIR continuer à vendre : 

  • Parcequ’ils accueillent cette période trouble comme une aubaine pour faire une pause, prendre du recul, se reposer, …

>> Mais il y aussi tous les entrepreneurs (et notamment les entrepreneurEs à impact positif) qui VEULENT continuer leur activité… mais se sentent bloqués. 

C’est justement pour elles que j’écris cet article. J’ai remarqué que de nombreuses entrepreneures éthiques pourraient continuer à proposer leurs services/produits en ligne… mais ont des scrupules à continuer à vendre en période de crise. 

Si tu es dans ce cas, tu as potentiellement été submergé par ces croyances négatives: 

  • “Je me vois mal faire la promotion de mon activité par les temps qui courent”
  • “Mes clients n’ont pas/plus d’argent”
  • “Que va-t-on penser de moi si j’essaie de vendre mes services alors que les gens sont préoccupés par la situation actuelle?!”

En tant que mentor pour entrepreneures à impact positif, je souhaite te dire la chose suivante :

continuer à vendre en période de crise

Oui, c’est tout à fait éthique de vendre. Les entreprises de l’économie classique ne se gênent pas ;) Imagine qu’en plus de la crise actuelle, toutes les initiatives à impact positif disparaîtraient par faute de moyens! Et non pas par cause de difficultés “subies”, mais parce que leurs dirigeant.e.s ont décrété qu’il était n’était plus possible de vendre ?!  

Je suis tombée sur cette vidéo que j’ai trouvé très juste, et très drôle au passage : 

Traduction : “Pas éthique. » 

  • « T’as vu?! Netflix a suspendu toute activité… Oui, ils ont fermé boutique, car ils se sont dit que ça ne serait pas éthique de continuer à vendre leur service vu ce qui se passe dans le monde…
  • Ouai, et as tu entendu aussi qu’Amazon a mis la clef sous la porte?! Ils se sont dit que ça ne faisait aucun sens de vendre des choses en ce moment, parce que leurs clients n’ont pas d’argent…
  • Tu veux transformer ton activité physique en ligne? Oh, Janet Mary avait un atelier à ce sujet mais elle l’a annulé, parce qu’elle a vu un post sur les réseaux sociaux disant que c’était pas éthique de vendre ce genre de services en ce moment… Ouai… je pense que c’est simplement mieux de laisser les gens se dépatouiller par eux même… » 

;)

Et oui, on imagine mal Netflix ou Amazon fermées par peur de vendre. 

Ce qui n’est pas éthique, c’est d’arrêter de vendre ce qu’on a a offrir. 

Que ton activité soit lié au Zéro Déchet, à l’empowerment des femmes, à la communication non-violente, au bien être physique ou mental ou encore à la protection de l’environnement, pour ne citer qu’eux, la crise actuelle ne rends pas ton activité moins pertinente.

Au contraire, elle exacerbe !

Je me répète : Le monde a ENCORE PLUS besoin de l’impact que tu as à offrir.

Encore une fois, tu as bien entendu le droit de choisir de faire une pause. Après tout, cette crise est aussi une invitation à l’introspection et à la prise de recul. Mais si ton envie principal (et/ou ta réalité économique) est de continuer à faire prospérer ton activité, alors ne laisse pas la peur te freiner!

Cette crise est un grand changement, un tremblement de terre qui fait ressortir toutes nos peurs, notre manque de confiance, et nos croyances limitantes. 

Si tu as un sentiment négatif à vendre aujourd’hui, c’est certainement que tu avais (même enfouis!) des peurs liés à l’argent et des croyances limitantes sur le sujet. C’est assez commun, notamment chez les femmes ET chez les entrepreneurs à impact positif. Et c’est l’occasion, s’il en fallait une, de dépasser ces blocages :)

Voici mes 3 conseils clés pour adapter sa communication en période de crise : 

1. Communique sur la disponibilité de tes services et/ou produits :

Au delà de l’aspect logistique dû à la crise, tes clients idéaux ne savent pas si tu es disponible ou non en cette période. Entre les écoles fermées et de nombreuses activités en pause, il est important de communiquer si jamais tu es en mesure de continuer à proposer ce que tu as à offrir. 

Tu peux aussi expliquer les nouvelles modalités de ton activité, si tu changes la façon d’offrir tes services (de physique à en ligne par exemple). 

Voici par exemple le témoignage de Morgane, une de mes anciennes clientes, et fondatrice de Kame Kairu :

“De mon côté, je continue à vendre. Je suis psychologue et j’accompagne les femmes à créer une vie plus équilibrée et qui leur ressemble vraiment. Je me suis adaptée pour faire en ligne les ateliers initialement prévus en présentiel. Le reste de mon activité était déjà en ligne.

Je pense que malgré la crise la vie continue, et ce n’est pas une raison pour laisser de côté son développement personnel. Au contraire même, c’est peut-être un excellent moment, car bon nombre de personnes ont beaucoup temps à se consacrer ces jours-ci, et aussi parce que les crises sont des moteurs de changements. 

Et pour moi, en temps que micro-entrepreneure, j’ai toujours mon loyer et mes factures à payer, je mange, etc donc je ne peux pas rester sans revenus, car pour nous pas de compensation de salaire…”

2. Adapte ton message à la situation

Même si tu choisis de continuer à proposer ton offre, ça n’est pas “business as usual” pour autant. Et oui, ce serait étrange ou pourrait être mal interprété de continuer à vendre ce que tu as à offrir “comme si de rien n’était”. 

Voir à ce sujet le très bon article de Moz, La Little Ajans « Entrepreneur, comment communiquer pendant le Coronavirus »

Puisque (je me répète à nouveau, pour que ça rentre!) le monde a ENCORE PLUS besoin de l’impact que tu as à offrir, n’hésites pas à adapter ton message pour expliquer en quoi l’aide que tu peux apporter est particulièrement d’actualité. 

En quoi ce que tu proposes est particulièrement aidant en ce moment, et pour qui?!

Clame-le haut et fort ! 

J’en profite au passage pour déconstruire une autre croyance : tu n’es pas obligé de changer ton offre, tes prix, ou de créer quelque chose de nouveau spécialement pour l’occasion.

Tu peux le faire si tu le souhaite (et notamment si tu avais une idée en tête depuis un petit moment et que cela te donne l’entrain pour te lancer encore plus vite!) MAIS ne te laisse pas influencer par ce que font les autres. Le plus important c’est d’adapter ton message pour rendre ton offre pertinente vis-a-vis de la situation / les préoccupations tes prospects.

Les offres spéciales se multiplient.. mais tu n’est pas obligée de t’y mettre si tu es alignée avec ton offre actuelle et que tu sais qu’elle peut être utile tel quel. Voir même recycler des choses que tu avais proposé par le passé et qui re-deviennnet d’actualité?!

Pour Creators for Good par exemple, j’ai décidé de re-donner accès à un atelier en ligne que j’avais organisé il y a quelques semaines et qui est devenu encore plus d’actualité : “Comment décrocher des clients sur internet”. 

Il s’adresse aux entrepreneures à impact positif qui proposent des services et souhaitent pouvoir recevoir des demandes de prospects sans avoir à les rencontrer physiquement. Je l’avais créé avec la webdesigner Coralie Rocque, experte en vente en ligne, avec qui on explore les 4 erreurs à éviter pour créer la confiance sur internet. 

(si tu souhaites toi-même y avoir accès, tu peux demander le l’enregistrement ici)

Que ce soit ton contenu gratuit (comme cet article que tu es entrain de lire!), le contenu que tu réserve à ta communauté ou encore la façon dont tu présente tes offres, il est important d’adapter ton message à la situation. 

3. De l’urgent… à l’important!

Cette période si particulière va nécessairement impacter tes ventes. 

  • Ta disponibilité va peut-être être diminuée (pour des raisons familiales, logistiques, ou les deux). 
  • Certains clients ou prospects ne vont plus être disponible pour bénéficier de ce que tu propose (cela va engendrer des délais, voir des annulations). Ou avoir peur de s’engager en cette période d’incertitude.
  • D’autres vont au contraire avoir encore plus besoin de tes services (tu peux voir un sursaut de demande). En cette période d’incertitude, ils vont vouloir bien s’entourer pour gagner en sérénité.

Je te souhaite que les choses s’équilibrent!

Si ça n’est pas le cas et que tu as bel et bien une baisse d’activité effective, ne t’en fais pas. C’est peut être un mal pour un bien… En tout cas, c’est ce que je t’encourage à manifester en cherchant le cadeau “caché” de la situation. 

Par exemple, j’ai connu l’an passé de graves problèmes de santé qui ont beaucoup ralenti mon activité. Une fois passé la frustration que j’ai évidemment ressenti, j’ai réalisé qu’il n’y avait pas meilleur moment pour écrire le livre que je repoussais depuis des années. 
J’ai donc profité de cette période pour écrire ce livre (aujourd’hui en cours de relecture pour être publié!), qui va me permettre d’atteindre un public bien plus large et de démultiplier mon impact. 

écriture-de-livre-creators-for-good

As-tu un projet que tu repousse depuis des mois voir des années, faute de temps? Et si tu profitais de ce ralentissement forcé (si ralentissement il y a ;) ) pour prendre le temps de donner vie à quelque chose qui pourrait amener ton impact encore plus loin ?!

  • C’est peut être le moment d’écrire LE livre que tu gardes dans un coin de ta tête depuis un moment
  • Ou de créer cette app’ que tes clients te réclament depuis des mois
  • Ou encore de mettre sur pied la formation en ligne qui te permettra de partager ton savoir avec bien plus de monde mais que tu n’as jamais le temps de créer

Alors, comment vas tu prendre ton activité ENCORE PLUS impactante ?!


J’espère que cet article te rassure et t’inspire ! N’hésites pas à partager ton point de vue sur la situation – ou tes questions – en commentaire. 

Et si jamais tu n’as pas encore l’habitude de vendre en ligne, n’hésites pas à demander l’accès à l’enregistrement de l’atelier “Décrocher ses prochains clients sur Internet”. J’y raconte entre autre comment mon activité à pu continuer à grandir alors même que j’étais en congé maternité… grâce à mon système de marketing en ligne. Cela te permettra d’éviter pas mal d’erreurs, et de gagner du temps (et donc, de l’argent!). 


lwt-cropped-photo

Solène est la Chief Empowerment Officer de Creators for Good.

Elle a développé une méthode qui permet aux Citoyen.ne.s du Monde de lancer et faire grandir leur propre activité porteuse de sens depuis n’importe où sur la planète – et sans avoir besoin d’investisseurs ou de support gouvernemental. En savoir plus !

Tu veux créer ET un impact positif ET des revenus conséquents ?

Ce dont tu as besoin, c'est d'un Business Model Durable !

Et je peux t'accompagner à créer celui qui te corresponds à 100%, grâce à mon cours GRATUIT par email - en 10 jours​

  • Définis ton propre Business Model Durable
  • Pas-à-pas, avec des exemples concrets et des conseils pour passer à l'action
  • En 10 jours, soit enfin clair & motivé à lancer ta propre activité durable !
x