Exemple concret d’une de mes clientes

Réussir un lancement est important pour gagner confiance, qu’il s’agisse du lancement de son activité, ou d’une nouvelle offre une fois l’activité lancée (ou même un livre, comme ça a été mon cas il y a peu!). 

Bonne nouvelle : pas besoin d’un site internet flambant neuf, de milliers de followers sur les réseaux sociaux, ni même d’avoir une idée révolutionnaire. 

Pour réussir son lancement, il existe 3 étapes pour connecter avec ses premiers clients, faire ses premières ventes et gagner en confiance afin de se déployer . 

Pour te les expliquer, je te propose un cas concret : celui d’une cliente que j’accompagne en ce moment : Célia.

Célia a quitté son emploi dans l’industrie il y a quelques mois pour donner vie à son projet de cœur : sensibiliser les enfants à l’écologie… de manière créative et collaborative en famille.

Ensemble, nous avons travaillé son concept et défini son offre : des boxs envoyées chaque mois, contenant tout ce qu’il faut pour réaliser des activités manuelles zéro déchet, sans plastique et à partir de matières premières récupérées ou en matière naturelle, le plus local possible. 

Voici d’ailleurs la 1ere étape pour réussir son lancement : avoir une offre très précise.

Dans le cas de Célia qui a décidé de proposer un produit, ça parait presque évident : il faut définir le business modèle (abonnement par box), le contenu (ce que contiendra les boxs en questions, de manière précise pour au moins les premiers mois), et le prix (en estimant les coûts de production, d’expédition, et le temps passé à rémunérer).

Mais c’est aussi le cas lorsqu’on développe un service!

Le meilleur moyen de ne pas vendre, c’est de ne pas avoir d’offre précise. Même lorsqu’on est thérapeute, coach ou consultant, il est important de packager son offre dans un format précis qui permettra au client d’en comprendre la valeur (et à nous d’estimer les coûts + temps passé pour calculer un tarif viable).

Une fois le concept précis en tête, Célia a mené son enquête afin de préciser les besoins et demandes de ses futurs clients. Entretiens qualitatifs, sondage… l’étude de marché a permis de valider de nombreux éléments pour faire coller l’offre imaginée aux attentes des personnes concernées (dans le cas de Célia, les parents d’enfants entre 5 et 8 ans, en panne d’inspiration pour proposer des activités sans écrans à leurs enfants, et souhaitant contribuer à préserver la planète!)

Voici certains des éléments que Célia a pu valider lors de son sondage : 

  • Les parents manquent de temps, d’idée, et de matériel (“il nous manque toujours 1 truc lorsqu’on ouvre le livre d’idées de bricolage”)
  • Proposer plusieurs activités par box pour éviter les disputes/jalousies dans la fratrie
  • Préserver la planète, oui, mais sans nécessairement que les activités tournent toutes autour de la nature / du jardinage en tant que tel (mais plutôt bricolage, upcycling, ..)
  • … entre autres ;)

C’est d’ailleurs la 2eme étape d’un lancement réussi : apprendre à connaître sa clientèle sur le bout des doigts !

Cela permet de coller le plus possible à leurs attentes… mais aussi de trouver les mots qui vont raisonner avec les personnes concernées !

Pour cela, il ne faut pas avoir peur de se spécialiser (essayer de parler à tout le monde… c’est ne toucher personne). C’est valable pour toutes les activités et dans tous les domaines, a fortiori lorsqu’on a une activité à taille humaine (et des moyens marketing limités). 

Enfin, il faut se jeter à l’eau. 

Et pas là je veux dire : proposer son offre à nos clients potentiels (en commençant par ceux qui nous connaissent déjà… par exemple ceux qui ont participé à l’étude de marché). 

Pas la peine de passer des mois à peaufiner un site internet ou à gagner des “followers” sur les réseaux sociaux: ces stratégies fonctionnent à moyen/long terme, mais ne sont pas du tout obligatoires pour décrocher ses tous premiers clients. 

En vendant rapidement :

  • On confronte son idée à la réalité,
  • On valide son concept,
  • On se rassure,
  • On commence à générer des revenus… et de l’impact (aussi imparfait soit il!),
  • Et aussi, on récolte des témoignages qui seront très utiles – pour le site internet par exemple!

Pour celles qui ont lu mon livre Le Guide de l’Entrepreneur Durable, j’en parle en détail à l’occasion du principe n°5 de permaculture : “Lancer une Production” ;)

La 3eme étape est donc le lancement de sa solution, version 1.0

J’aime beaucoup l’idée de faire un pré-lancement. C’est-à-dire de proposer son offre avant même que tous les détails ne soient fignolés (sinon on pourrait y passer des années!), en faisant profiter ses tous premiers clients de conditions avantageuses (ce qui facilite la vente). 

Pour mon livre, j’avais constitué un comité de relecture, et fait des pré-ventes lors de la Semaine de l’Entrepreneuriat Ecoféministe. 

Dans le cas de Célia, nous avons décidé de faire ce pré-lancement sous forme de campagne de crowfunding. 

L’idée étant de soumettre son concept aux internautes, et si on atteint son objectif de ventes, de lancer sa production. C’est à la fois rassurant pour l’entrepreneur.e, et ludique pour les futurs clients qui peuvent même devenir ambassadeurs et promouvoir l’activité auprès de leur réseau!

Pour les curieuses, voici le lien vers sa campagne : https://fr.ulule.com/yakaloo/

Je suis très fière de la partager, et d’autant plus car : 

  • En moins d’une semaine, Célia a atteint son objectif à 100% (alors que la campagne dure 3 semaines!!)
  • Elle a décroché ses 29 premiers clients, vendu 95 boxes, et commencé à remplir son carnet de commande pour ses 6 premiers mois d’activité!
  • A sa grande surprise, c’est une des propositions les plus onéreuses qui a été la plus demandée!

Elle qui avait peur que son offre ne plaise à personne! Elle qui avait peur qu’il ne soit pas possible de gagner sa vie dans une activité liée aux enfants & à l’environnement ! Elle qui appréhendait tant le lancement qu’elle a changé sa date à plusieurs reprises…

La voilà maintenant rassurée. Sur sa lancée. 

Y’a plus qu’à maintenant !


J’en profite au passage pour te conseiller les boxs Yakaloo, si tu es écolo (ça, je pense que oui!) & maman de petit(s) loup(s) entre 5 et 10 ans.

Attention, elles s’arrachent comme des petits pains… alors si le concept te parle, passe commande sans attendre : https://fr.ulule.com/yakaloo/

Tu feras non seulement une bonne action pour la planète, pour ta vie de famille… mais aussi pour soutenir Célia dans son lancement !

Maintenant que son 1er palier est (laaaargement) atteint, le prochain lui permettra de financer la compensation carbone des boxs ;)


Et toi chère lectrice de cet article, te sens tu prête à te lancer ?!

Si tu souhaite valider ton business modèle durable avant de confronter ton idée à de potentiels acheteurs, voici un cours en ligne gratuit qui pourrait t’être utile : 

business modèle durable

lwt-cropped-photo

Solène est la Chief Empowerment Officer de Creators for Good.

Elle a développé une méthode qui permet aux Citoyen.ne.s du Monde de lancer et faire grandir leur propre activité porteuse de sens depuis n’importe où sur la planète – et sans avoir besoin d’investisseurs ou de support gouvernemental. En savoir plus !

Tu veux créer ET un impact positif ET des revenus conséquents ?

Ce dont tu as besoin, c'est d'un Business Model Durable !

Et je peux t'accompagner à créer celui qui te corresponds à 100%, grâce à mon cours GRATUIT par email - en 10 jours​

  • Définis ton propre Business Model Durable
  • Pas-à-pas, avec des exemples concrets et des conseils pour passer à l'action
  • En 10 jours, soit enfin clair & motivé à lancer ta propre activité durable !
x