S’il y a UNE chose qui empêche de dormir la nuit quand on est entrepreneure à impact positif (ou qu’on envisage de le devenir), c’est bien souvent de savoir comment passer le cap de la rentabilité. 

Tou.te.s les créatrices d’entreprise souhaitent que leur activité soit viable, qu’elle puisse durer des années et avoir un impact maximum – tout en nous permettant de nous rémunérer à notre juste valeur. 

Et pourtant, c’est un objectif qui n’est pas toujours facile à atteindre, d’autant que de nombreuses entrepreneures éthiques ressentent une ambivalence à l’idée de franchir ce cap. 

En effet, la peur numéro 1 qui empêchent les entrepreneur.es durables de passer le cap de la rentabilité : penser qu’il faille faire un trait sur son éthique. 

Rassurez-vous : il existe des alternatives :)

Tout comme la permaculture permet de cultiver avec abondance et peu de travail un petit lopin de terre de manière 100% écologique, il existe des stratégies éthiques qui permettent aux entrepreneur.es du changement de vivre de leur activité (en restant à taille humaine). 

J’ai proposé à l’illustratrice Caroline Gaujour de mettre en image les 2 leviers que je conseille pour passer le cap de la rentabilité – inspirés de la permaculture!

Levier #1 pour passer le cap de la rentabilité : “lentement à petite échelle”

Je sais que c’est sans doute à l’opposé de ce qu’on prêche dans les plupart des livres sur l’entrepreneuriat (qui ont plutôt tendance à dire de viser grand & aller vite), voire dans notre société en général… et pourtant, oser prendre le temps, oser le qualitatif : ça paie !

Tout comme dans un jardin en permaculture, où on va préférer faire pousser ses légumes sur une petite surface et dans une quantité facilement manageable, une entreprise à échelle humaine peut plus facilement atteindre la rentabilité en se concentrant sur la qualité. 

Concrètement? 

  • Plutôt que de viser les milliers d’abonnés sur les réseaux sociaux, pourquoi ne pas se concentrer sur la création de relations authentiques, humaines et durables avec quelques dizaines de personnes?! 
  • Plutôt que de se complexifier la tâches avec 18 formats d’offres et 36 clients cibles différents, il est plus facile et donc plus rentable de se concentrer sur une clientèle particulière auprès de qui on va être expert, et à qui proposer une offre sur-mesure et vraiment qualitative? 
  • Plutôt que de distribuer ses cartes de visites à tour de bras dans des évènements networking (où personne ne se souvient de qui est qui le lendemain), pourquoi ne pas oser proposer une expérience client qualitative où on prend le temps de se connaître et de faire un choix éclairé sans pression de timing? 

C’est ce que je fais par exemple pour Creators for Good : je propose du contenu gratuit de qualité – comme cet article de blog que vous lisez, ou le cours gratuit qui est proposé en bas de page, puis donne la possibilité de solliciter une séance découverte gratuite avant de s’engager dans un accompagnement. Chaque prospect avance à son rythme, et mon taux de conversion (nombre de prospect qualifié vs. nombre de clients effectifs) est de plus de 50% ! Un poil mieux que les cartes de visites distribuées au tout venant ;) 

Levier #2 : “pas de déchets”

Principe phare de la permaculture, le fait d’éliminer les déchets de l’équation est un levier essentiel. 

En jardinage, on va réutiliser les déjections des animaux en engrais, ou les feuilles des arbres pour protéger la terre en hiver. Cela permet d’optimiser ses ressources, et de récolter plus en travaillant moins!

Dans un contexte entrepreneurial, on peut tout à fait identifier tout ce qui arrive en “fin de vie” et lui trouver une nouvelle fonction. 

Par exemple, lorsqu’une collaboration avec un client se finit… pourquoi ne pas lui proposer de faire un témoignage que vous pourrez utiliser dans votre marketing? (qui sera d’autant plus transparent et collaboratif par la même occasion ;) voir mes exemples ici). Ou encore, lui proposer de devenir ambassadeur de votre activité, pour que son expérience ait des effets ricochets sur son entourage?! 

>> Bref, trouver des moyens de réutiliser et de recycler ce qui se finit… pour que d’autres choses puissent naître de manière exponentielle :D


En conclusion : il est tout à fait possible de passer le cap de la rentabilité sans s’exténuer. C’est d’autant plus important pour les entrepreneures durable, vous savez, ceux qui veulent contribuer à changer le monde !!

Si vous en faites partie, j’ai un cadeau pour vous.

(Et oui, vous le méritez bien ! Le monde à besoin de vous et de votre entreprise… rentable!)

Je vous propose de décortiquer en 10 jours les aspects d’une business modèle DURABLE : c’est-à-dire qui combine éthique, argent, et épanouissement!

Inscrivez-vous en cliquant sur l’image ci-dessous (vous recevrez un email par jour pendant 10 jours pour faire rimer votre activité avec rentabilité!)

business modèle durable

Tu veux créer ET un impact positif ET des revenus conséquents ?

Ce dont tu as besoin, c'est d'un Business Model Durable !

Et je peux t'accompagner à créer celui qui te corresponds à 100%, grâce à mon cours GRATUIT par email - en 10 jours​

  • Définis ton propre Business Model Durable
  • Pas-à-pas, avec des exemples concrets et des conseils pour passer à l'action
  • En 10 jours, soit enfin clair & motivé à lancer ta propre activité durable !
x