6 ans Creators for Good
Ceci est une lettre rédigée à l’occasion des 6 ans de mon entreprise, Creators for Good. Une lettre à moi même, à la Solène d’il y a 6 ans, pour exprimer ma gratitude… et inspirer les entrepreneures du nouveau monde qui s’engagent au quotidien à construire des entreprises à impact positif, contre vents et marrées de scepticisme (extérieur ou intérieur) !

 

Istanbul, le 1er septembre 2020.

Chère Solène d’il-y-a-6-ans,

Je t’écris cette lettre pour te dire MERCI.

En direct du futur, du fond du cœur, merci de te lancer dans cette folle aventure qu’est l’entrepreneuriat, toi qui ne l’avais j.a.m.a.i.s envisagé avant il y a seulement quelques mois…

Tu commences seulement à t’en douter mais je te le confirme : c’est vraiment fait pour toi <3

 

MERCI d’avoir dit non à une situation professionnelle malsaine.

Tu as évité le burnout, et surtout arrêté de dépenser ton temps, ton énergie et ta créativité pour un employeur qui n’en valait pas la peine.

Tu as arrêté de t’essouffler à faire fructifier le profit d’investisseurs-sans-âmes.

Si tu savais comme tu as bien fait…

 

 

MERCI d’avoir eu l’audace d’investir tes quelques économies dans ce pari entrepreneurial.

Tu as raison de casser ton PEL, l’achat d’un bien immobilier attendras. Tu dis non au rêve dicté par la société et oui à toi, à TA destinée.

Cet investissement te semble énorme aujourd’hui car tu n’as jamais eu à dépenser autant d’argent d’un coup… sans filet de sécurité (chômage ou aides quelconque). Tu n’as pas encore l’habitude d’investir en toi même. 

Je te confirme avec le recul : tu vas bel et bien largement rembourser cet investissement dès la 1ère année d’activité, et aussi par la suite bien vivre de ton activité (et même mieux que ton ancien salaire !).

Ça te paraît fou aujourd’hui et pourtant je te le dis avec 6 années de recul : cet investissement est la meilleure décision de toute ta vie.

 

 

MERCI de ne pas te laisser déstabiliser par les “questions sceptiques” qui vont pleuvoir sur toi cette année (et pendant encore un petit bout de temps… mais ça se calmera, ne t’en fais pas ;) 

Je t’en mets quelques unes ici pour que tu te prépares psychologiquement*:

-“Tu n’as pas peur de ne pas pouvoir en vivre ?”

-“Mais les entrepreneurs sociaux n’ont pas d’argent, tu es sûre de ton idée ?!”

-“Moi je me sentirais trop seule à ta place… pas toi ?”

-“Un ami de mon cousin a lancé quasi la même chose mais ça n’a pas marché… “

*voir ici ma recette infaillible pour ne pas te laisser déstabiliser !

 

 

MERCI d’avoir eu l’audace de lancer une entreprise en ligne pour pouvoir rester vivre là où ton coeur a trouvé sa moitié !

Si tu savais comme je t’en suis reconnaissante…

Dans le futur, le monde déraille, la monnaie Turque dégringole bien plus que tu ne le pressens !! C’est donc un très bon calcul que tu fais de ne pas t’adresser au marché local…

…Et une pandémie planétaire (!!!!) a forcé la population mondiale à rester enfermée chez elle plusieurs mois d’affilé (non, non, je ne blague pas) rendant le travail depuis la maison obligatoire.

Quelle idée lumineuse de choisir un modèle flexible qui peut être fait depuis n’importe où et quelles que soient les crises locales ou mondiales.

 

MERCI d’avoir osé avoir l’ambition de travailler uniquement pour des entrepreneur.e.s à impact positif.

Tu ne choisis pas la “cible” la plus évidente et pourtant, c’est un des piliers qui fera ton succès.

En étant alignée avec tes valeurs à 300%, tu vas réussir à décrocher des clientes plus géniales les unes que les autres, mais aussi vivre les plus belles relations professionnelles que tu puisses imaginer (et au delà!).

Certaines clientes vont devenir des amies, certaines d’entre elles vont devenir amies, et même associées, et la sororité qui va se consolider autour de ton activité vas t’époustoufler.

 

Relis cette lettre autant de fois que tu le souhaites (surtout les soirs où les larmes de stress et de désespoir te feront perdre confiance!). Tu es sur la bonne voie…

Merci encore,

Ta future toi.

PS : au cas où tu te poses la question, oui ton histoire d’amour avec G. vas continuer ! Dans quelques années vous allez vous marier (oui, toi !!!) et avoir un petit garçon adorable qui va naître le mois des 5 ans de Creators for Good. Et oui, être heureuse dans ton travail va avoir des impact super positif dans ta vie perso : le jeu en vaut donc tellement la chandelle !


Et toi, chère lectrice de cette lettre : qu’aimerais-tu que ton « future toi » t’écrive dans 6 ans ?!
Si il y avait UN point sur lequel tu aimerais être rassuré, quel serait-il ?

>> Partage le dans les commentaires ci-dessous !


Solène est la fondatrice de Creators for Good.

Elle a développé une méthode pour lancer et faire grandir sa propre activité porteuse de sens depuis n’importe où sur la planète – et ce sans avoir besoin de cofondateur, d’investisseurs ou de support gouvernemental. En savoir plus !

6 Commentaires

  1. Caro

    Quelle belle lettre ! C’est vrai que quand on regarde en arrière, on aimerait tellement pouvoir revenir en arrière pour se rassurer !! Bravo à toi et à Creators for Good pour cette aventure qui en inspire plus d’une – dont moi

    Réponse
    • Solene Pignet

      Merci pour ton commentaire! J’ai hésité à la publier car je me demandais si ça interresserait d’autres personnes que moi-même hahaha. Tu me rassures ^^ Merci pour ton enthousiasme !!

      Réponse
  2. Maud

    Bravo d’avoir créé Creators for Good et d’être aussi inspirante pour les apprenties entrepreneures !!! J’ai énormément appris en travaillant avec toi, notamment à croire en moi, à croire que OUI, c’est possible de vivre de son activité et je me réjouie de suivre la suite des aventures de Creators for Good !!! Joyeux anniversaire !!!

    Réponse
    • Solene Pignet

      Un grand merci Maud!! Ton commentaire me fait chaud au coeur <3

      Réponse
  3. Stéphanie

    Merci Solène pour ce partage très intime et rassurant. J’en suis quasiment à ma première année d’entrepreneuriat et je me pose sans doute toutes les questions que la Solène d’il y a six ans se posait… Alors pour moi le stress ne vient pas du bien-fondé de mon activité mais du rythme auquel je devrais la développer, quels investissements personnels et financiers fournir, comment se faire entourer des bonnes personnes, prendre les bonnes décisions mais également ne pas avoir peur de se tromper… Heureusement, il y a des gens comme toi qui apportent de précieuses réponses et je t’en remercie chaleureusement.

    Réponse
  4. Domi

    Canon cette lettre !! Je me reconnais dans tes mots !!

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.